Les différents problèmes d’humidité dans la maison | Humidité

Les différents problèmes d’humidité dans la maison

Au fil des années, une maison est susceptible de perdre son étanchéité. Les matériaux peuvent se dégrader, les joints s’élargissent, et des fissures surgissent. Les répercussions d’une maison humide peuvent être catastrophiques, en particulier pour votre santé. Il s’agit d’un problème compliqué, car les sources en sont multiples.

L’humidité du plafond :

Les causes sont diverses : une toiture-terrasse dépourvue de pente, des tuiles poreuses, un solin de cheminée perforé, la dégradation d’un joint de faîtage, des descentes d’eau mal accordées ou bouchées, etc. Autant de problèmes poussant l’eau à s’infiltrer dans la maison. Il convient de préciser que le vidage des baignoires peut aussi être une source d’humidité. Un joint abîmé, ou un léger suintement peut passer inaperçu durant des mois, sauf pour le plafond du voisin du dessous.

Certains matériaux sont poreux de nature, tandis que d’autres tendent à le devenir en vieillissant. Le béton fait partie des matériaux qui vieillissent mal. Il est, en effet, naturellement poreux, sensible à la pollution atmosphérique et aux changements climatiques. Ces éléments le rendent acide, ce qui a pour conséquence d’accélérer la dégradation des armatures en acier. Le processus d’oxydation fera gonfler les armatures, provoquant ainsi des fissures. Un entretien régulier est la solution idéale pour prévenir ce problème.

L’humidité du sol ou humidité ascensionnelle :

Il est à noter que les murs contiennent naturellement un volume d’eau de 20 à 30 % en fonction des matériaux. Cela signifie qu’un mètre cube de construction assure l’ascension de 300 kg de liquide. Cela implique une humidité ascensionnelle ou remontée capillaire relativement importante. Les remontées capillaires sont traditionnellement alimentées par les sols rétenteurs d’eau, l’élimination des fossés, l’augmentation du niveau de nappes phréatiques, etc. L’humidité ascensionnelle peut empirer lorsque le sous-sol n’est pas correctement ventilé, et est fréquente dans les logements ayant subi des inondations. Les habitations anciennes semblent être les plus touchées par l’humidité ascensionnelle, en raison de l’absence de diba, que l’on appelle aussi membrane d’étanchéité.

À l’extérieur, un drainage sur la surface des murs de fondation, renforcé par une évacuation en direction d’un point bas, constituent une solution adéquate d’assèchement pour éliminer l’humidité ascensionnelle.
À l’intérieur, il est recommandé d’installer une bande d’étanchéité, pour éliminer l’humidité ascensionnelle. On appliquera une solution hydrofuge sur la zone atteinte, par perforations en biais et par intervalles de 20 cm. Les signes d’une humidité ascensionnelle sont caractéristiques : apparition de salpêtre, papier peint décollé, champignons, moisissure, etc.

Un problème de condensation :

Dans une maison, la condensation est un phénomène naturel causé par le contact de l’air chargé en vapeur d’eau sur une matière froide. La quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air reste limitée. De ce fait, lorsque le seuil de saturation est atteint, l’excédent d’eau se condensera automatiquement. En d’autres termes, l’air tiède et humide se transformera en eau. On retrouve cette condensation sur le miroir dans la salle de bains, après avoir rempli la baignoire d’eau chaude.

La ventilation et l’aération figurent parmi les solutions les plus efficaces pour combattre l’humidité par condensation. Dans les pièces munies d’un système de chauffage, l’installation de fenêtres en PVC ou en aluminium, est susceptible d’aggraver le problème de condensation.

L’humidité causée par la condensation peut aussi apparaître dans un logement inhabité. L’humidité se dépose habituellement sur les surfaces froides, à l’instar des meubles, des marbres de la cheminée, des murs extérieurs.

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.renovermaison.be
Email: info@renovermaison.be
Poelaert: Devis + Thermostat Gratuit