La ventilation, alliée d’une bonne isolation | Ventilation

La ventilation, alliée d’une bonne isolation

Pour une question d’économie d’énergie, l’isolation thermique contribue efficacement à diminuer la facture, mais lorsque les murs, le toit et les ouvertures ne peuvent plus assurer le renouvellement de l’air intérieur, la solution vraisemblable et intelligente reste la ventilation. Ne présentant que des avantages, la ventilation est conçue sous plusieurs systèmes.

Pour quelles raisons utilise-t-on le système de ventilation ?

Obligatoire, mais surtout indispensable pour la santé des occupants de la maison, la ventilation permet d’assainir l’air. En effet, lorsque le logement est plus étanche et plus isolé, certains polluants comme les fumées, les odeurs ou de la vapeur d’eau peuvent s’y accumuler. Il en est de même des appareils à combustion qui nécessitent une bonne ventilation pour évacuer le monoxyde de carbone ou encore les particules fines.

Les problèmes liés à l’humidité à l’intérieur de la maison sont les conséquences d’une mauvaise ventilation. Sans une solution efficace, l’on peut voir apparaître des moisissures sur le sol et contre les murs. La peinture qui s’écaille, les papiers peints qui se décollent s’ajoutent à la liste des problèmes. Pour garantir l’hygiène des lieux et offrir un environnement des plus agréables, associer isolation thermique et système de ventilation est la meilleure des initiatives.

La ventilation manuelle, simple et conventionnelle

Bien sûr, la plus simple façon d’aérer une pièce est d’ouvrir les fenêtres. On entend également par « manuelle », un système qui ne nécessite aucune intervention mécanique. Il faut alors trouver un moyen pour créer un appel d’air. On a d’abord la ventilation traversante qui profite du vent pour aérer l’intérieur de l’habitat. Pour ce faire, les entrées d’air doivent être construites face au vent dominant. Ensuite, on peut obtenir une ventilation par l’installation de grilles d’aération en hauteur comme au ras du sol. Un échange thermique se fait alors tout naturellement.

Toutefois, ce système simpliste rencontre des problèmes, comme quoi, on ne peut pas contrôler la déperdition de la chaleur. Il faut par ailleurs songer à bien penser à la disposition des ouvertures pour profiter d’un éventuel courant d’air. De mieux en mieux isolées, les habitations actuelles ne permettent quasi plus la mise en œuvre de la ventilation manuelle.

La ventilation mécanique contrôlée, la clé !

C’est un système motorisé qui fonctionne en continu. La motorisation permet de faire entrer l’air pur à l’intérieur tout en laissant évacuer l’air vicié vers l’extérieur. Ceci suppose la mise en place de bouches d’entrée souvent installées au-dessus des fenêtres ainsi que des bouches d’extraction placées dans les salles d’eau et la cuisine.

C’est la classique VMC simple flux, puisqu’il existe aussi une VMC double flux, bien plus avantageuse et plus efficace. D’autres VMC sont proposées sur le marché. À savoir, la VMC gaz qui est associée à un appareil comme un chauffe-eau à gaz ou une chaudière à gaz ou encore la VM Répartie nécessitant des extracteurs d’air, évitant ainsi l’installation d’un réseau de gaines. Ce sont autant de solutions d’aération pour compléter la bonne isolation thermique.

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.renovermaison.be
Email: info@renovermaison.be
Poelaert: Devis + Thermostat Gratuit